Commencer ou continuer une activité sportive pendant la grossesse n’est dangereux ni pour la future maman ni le bébé, bien au contraire. Les bénéfices sont nombreux à condition de prendre quelques précautions. 

LES BIENFAITS DU SPORT DURANT LA GROSSESSE

La fréquence, la durée et l’intensité des séance dépendent de chaque femme. Certaines se sentiront fatiguées rapidement alors que d’autres seront capables de pratiquer une activité physique sans aucun souci jusqu’à terme. 

Le sport chez la femme enceinte permet d’améliorer la circulation sanguine, de limiter la prise de poids, de diminuer le risque de diabète gestationnel, d’hypertension artérielle ou encore de dépression post-partum.

En outre, les femmes continuant à faire du sport pendant la grossesse ont moins de risque d’accoucher par césarienne et bénéficient d’une rééducation du périnée plus rapide après l’accouchement. A noter qu’en début de grossesse l’essoufflement arrive plus rapidement et les pulsassions cardiaques sont plus rapides (celle-ci ne doit cependant pas dépasser 140 à 150 pulsations par minute..).

La grossesse est l’une des meilleures périodes pour changer ses habitudes. Celles qui n’ont donc jamais fais de sport peuvent donc en profiter pour commencer à leur rythme et en ressentir rapidement les bienfaits : une activité pratiquée avec plaisir permet de libérer des endorphines, hormones du bonheur que le bébé ressent !

QUELS SPORTS CHOISIR ?

S’il n’existe pas une liste exhaustive de sport conseillés, certains peuvent en revanche être plus bénéfiques que d’autres.

Ainsi, la marche à pieds, le vélo, la natation, le yoga, le Pilates sont idéaux : ils permettent de se tonifier tout en préservant les articulations.

Pour celles habituées à une pratique plus intense, il est possible de continuer leur sport de prédilection en adaptant certains mouvements ou les charges.  

PRÉCAUTIONS A PRENDRE

La grossesse demande déjà un surcroît d’énergie :  l’activité de base de l’organisme s’accroît de 10% et les besoins en oxygène de 25% dès le début de la grossesse.

Il convient donc d’informer son médecin de toute reprise ou continuité d’activité sportive et d’être prudente pour éviter tout risque d’hypoxie. La récupération est aussi fondamentale durant la grossesse.

L’idée n’est plus de rechercher l’effort maximum mais de continuer à se faire plaisir et se dépenser : au cours de la grossesse, une hormone, la relaxine, est sécrétée en grande quantité. Celle-ci provoque le relâchement des tissus ligamentaires et tendineux. Le risque de blessure es donc augmenté.

Enfin, les sports collectifs, de combat, les sports où le risque de chute est important comme l’équitation et la plongée sous-marine sont à éviter.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s