Composé des termes “bio” pour “biologie” et de “feedback” pour “retour”, le biofeedback étudie de manière scientifique l’interaction entre le corps et l’esprit.  C’est également une thérapie qui permet de mieux gérer ses pensées pour éviter certains troubles de la santé. En France, elle est recommandée par la Haute Autorité de santé pour certaines maladies ou troubles, notamment la migraine.

LE PRINCIPE DU BIOFEEDBACK

Le biofeedback part donc du principe que les émotions et les pensées ont un impact sur les fonctions de notre organisme. En étudiant et comprenant ces relations, il est possible de moduler volontairement certaines de ses fonctions physiologiques ou de modifier durablement son comportement.

Il s’inscrit généralement dans le cadre d’un traitement plus global (thérapie comportementale, une rééducation) en association avec des techniques de relaxation.

LES APPLICATIONS

  • traitement de la migraine et des céphalées
  • espacement des insomnies et notamment des insomnies primaires chroniques 
  • diminution des symptômes du trouble de l’attention avec hyperactivité (TDAH)
  • réduction de l’incontinence et rééducation abdo-périnéale après l’accouchement
  • traitement de l’incontinence et de la constipation chez l’adulte et l’enfant

EN PRATIQUE 

Une séance de biofeedback se déroule toujours dans un endroit calme et reposant pour mieux se concentrer. Des  signaux auditifs ou visuels sont transmis par une machine reliée à des capteurs placés à certains endroits stratégiques du corps.  Le sujet reçoit des informations en temps réel sur son état et ses réactions psychophysiologiques (tension nerveuse, température corporelle, rythme cardiaque, respiration, résistance musculaire, etc…).

L’idée est d’abord d’en prendre conscience, de parvenir à les interpréter. Il découvre quelles pensées ou actions déclenchent ses troubles et inversement les types de respiration, postures, attitudes…qui lui permettent d’obtenir les meilleurs résultats de parvenir aux objectifs fixés.
Le biofeedback s’adresse à des personnes motivées car 10 à 40 séances sont en principe nécessaire pour obtenir un résultat durable.

Le praticien reste souvent en retrait et prodigue conseils et encouragements pour aider le sujet à modifier ses réactions ou ses comportements sans le concours des appareils dans son quotidien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s