Curcuma-domestica---Safran-coolie-

Le curcuma est une plante herbacée vivace originaire du sud de l’Asie. Son rhizome est séché et réduit en poudre pour produire une épice aux multiples vertus médicinales.  La curcumine qu’il contient est notamment reconnue pour ses propriétés digestives, anti-inflammatoires et anti-oxydantes.

LES BIENFAITS DU CURCUMA

  • Amélioration des troubles digestifs

Le curcuma stimule le foie et améliore l’excrétion de la bile pour réguler l’hyperacidité. Cette action permet ainsi de protéger les  parois de l’estomac contre les brûlures gastriques. Il facilite également l’élimination de certains métaux lourds comme l’arsenic ou toxines contenues dans les médicaments.

Le curcuma permet enfin de diminuer les symptômes liés aux maladies inflammatoires des intestins (syndrome de l’intestin irritable, hyper-perméabilité de l’intestin, maladie de Crohn..) et les parasites intestinaux (Candida- Albicans, Héliobacter- Pilori..).

  • Modulation des inflammations et purification de l’organisme

Le curcuma permet de diminuer les douleurs inflammatoires provoquées par l’ arthrite, les rhumatismes, les tendinites, sciatiques  encore les inflammations oculaires. Par son effet détoxinant, il purifie l’organisme et permet au sang de mieux circuler pour délivrer vitamine et nutriment. Ceci induit une meilleure action réparatrice du corps après un choc traumatique (os, mucles, tendons).

  • Prévention du Cancer

Des études réalisées in vitro ont montré que le curcuma pourrait agir à trois niveaux sur le cancer : il diminuerait l’effet mutagène de certaines substances nocives (ex. celles présentes dans le tabac), faciliterait la mort prématurée des cellules en dégénérescence et aurait un effet anti-angiogénique en empêchant la vascularisation de la tumeur.

En outre,  la curcumine pourrait prévenir plusieurs cancers (du poumon, du côlon, de l’estomac, du foie, de la peau, du sein, de l’oesophage, lymphomes et leucémie).

CONSOMMER LE CURCUMA

En poudre, bio de préférence. Il s’utilise comme une épice dans les plats (il entre notamment dans la composition du curry) ou en boisson sucrée.

Sous forme d’huile essentielle.  Attention :  vérifier bien que l’huile essentielle ne soit pas de Curcuma xanthorrhiza ou de Curcuma zeodaria qui ont un effet toxique sur le système nerveux.

En compléments alimentaires, souvent couplés avec de la pipérine ou de la broméline.

 

LES BONNES ASSOCIATIONS

Le curcuma s’associe au gingembre, au poivre noir et au fenugrec qui agissent en synergie pour multiplier son absorption par l’organisme.

Pour les douleurs et inflammations articulaires : Harpagophytum

Pour protéger le foie : Chardon Marie et Ganoderma

Pour détoxifier l’organisme : Chlorella et Spiruline.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s