L’équilibre acido-basique de l’organisme est essentiel pour que se produisent les réactions chimiques nécessaires pour être en bonne santé. Dans la terminologie médicale, l’équilibre acide/base  fait référence au pH (potentiel d’hydrogène) sanguin qui doit être maintenu proche de 7,4 (légèrement alcalin ou basique).

La tendance naturelle du corps va vers l’acidité puisqu’il reçoit et produit des acides en quantité  réduites,  qui sont neutralisés et éliminées facilement.

 

LES SYSTÈMES TAMPONS ET LES ORGANES INTERVENANT DANS LA RÉGULATION

Pour maintenir le pH sanguin, l’organisme va mettre en œuvre des systèmes tampons qui consistent à neutraliser un acide fort en le liant à une base pour obtenir une substance neutre.

Pour cela, des sels minéraux sont utilisé en permanence, tirés directement de l’alimentation ou des réserves qui sont a disposition :

Les minéraux acide sont : le soufre, le phosphore, le chlore, le fluor, l’iode, la silice.

Les minéraux alcalins sont::  le calcium, le sodium, le potassium, le magnésium, le cuivre, le fer…

L’organisme va ensuite essayer d’éliminer les acides issus du métabolisme et de l’action des systèmes tampons, par les poumons, la peau, les reins.

Les poumons assurent plus de 90% de la désacidification de l’organisme. Ils vont rejeter les acides « volatils », provenant surtout de la dégradation des protéines végétales. Ces acides sont faibles.

Les reins vont rejeter les autres acides « non volatils »  provenant de la dégradation des protéines animales. Ce sont des acides forts.

La peau a un rôle plus limité (sudation).

 

L’APPARITION DE L’HYPER-ACIDITÉ (ACIDOSE)

Lorsque qu’un certain taux d’acides est dépassé, l’organisme n’arrive plus à remplir sa fonction  pleinement et va les stocker dans les tissus.

  • L ’alimentation contemporaine qui contient un excès d’aliments acidifiants
  • L’hygiène de vie : stress, manque de sommeil, surmenage, tabagisme…
  • Les carence en micronutriments, souvent liées à l’alimentation industrielle et la consommation de produits rafinés
  • La sédentarité, le manque d’exercice physique ou a contrario une activité sportive trop intense
  • Les phénomènes digestifs, des troubles colitiques (fermentation, putréfaction)
  • L’insuffisance d’élimination rénale

 

LES SYMPTÔMES

  • Au niveau de l’état général : fatigue chronique, frilosité, hypotension, migraines fréquentes,
  • Au niveau du psychisme : irritabilité, état de stress permanent, nervosité, état dépressif, hyperémotivité, insomnie, augmentation de la perception douloureuse,
  • Au niveau musculaire, articulaire : inflammations, crampes, tendinites, spasmes, maux de dos chroniques,arthrite, douleurs de nuque et épaules, douleurs musculaires diffuses,
  • Au niveau des muqueuses : brûlures urinaires, cystalgies,mycoses, prurit, sueurs acides irritantes, peau sèche, irritée, yeux larmoyants, blépharite, transpiration abondante, gencives enflammées et sensibles,
  • Baisse de l’immunité : troubles ORL à répétition, toux, raclement de la gorge,
  • Au niveau digestif : mauvaise haleine, langue chargée, bouche sèche, gencives enflammées et sensibles, acidité gastrique, gastrite, ulcère, brûlures rectales, inflammation des intestins, constipation.

RÉTABLIR L’ÉQUILIBRE

Balance Acido-Basique

Par l’alimentation

Aliments acidifiants (pour tous)

Les aliments acidifiants sont des aliments qui vont libérer des métabolites acides lors de leur transformation dans l’organisme (digestion, utilisation cellulaire)

  • Poisson gras, crustacés, moules, crevettes
  • Fromages (les forts et âgés sont plus acides que les doux), lait stérilisé, petit-lait « âgé »
  • Viande rouge, volaille, charcuterie
  • Graisses cuites, huiles végétales raffinées, durcies (margarine) ou animales
  • Céréales, surtout raffinées et aliments qui en sont constitués,
  • Légumineuses :  soja (sauf lait), haricot banc, fève, pois chiche, lentille…
  • Sucre raffiné, sucreries : sirop, pâtisserie, bonbon, confiture, fruits confits…
  • Boissons industrielles : limonade, cola, soda, eau gazeuse…
  • Oléagineux : noix, noisette, cacahuète, noix de pécan, pistache, tournesol, pépin de courge….
  • Café, thé (surtout noir), cacao, chocolat, vin, levure, aspirine…

Aliments acalinisants (pour tous)

Les aliments alcalinisants sont des aliments riches en bases et pauvres en substances acides. 

  • Farineux : pommes de terre, patate douce, potimarron, châtaigne….
  • Légumes verts : crus ou cuits et légumes colorés (sauf tomate, oseille, rhubarbe)
  • Jus de légumes, compote de fruits (non industriels)
  • Graines et légumineuses germées, maïs (graine ou polenta)
  • Banane, amande, noix de Brésil, olive noir (dans l’huile d’olive et non en saumure)
  • Fruits doux et mûrs : pomme, poire…..
  • Fruits secs : datte, raisins, (sauf abricot), si séché à maturité en non soufrés
  • Eau minérale alcaline (ph>7)
  • Huiles vierges première pression à froid
  • Lait d’amande, de soja, lait cru, fromage blanc bien égoutté, beurre frais, crème fraiche
  • Sucre intégral, sésame, jaune d’œuf, huître, sel marin, algues marines ou d’eau douce

Aliments Acides (acidifiants pour certains)

Les aliments au goût acide son acidifiants pour les personnes sensibles aux acides (ou avec des déficiences métaboliques) et alcalinisants pour les autres.

Chez une personne en bonne santé, cette métabolisation va conduire à une neutralisation des acides et à une libération des bases minérales du fruit : le résultat sera donc un effet alcalinisant. En revanche, chez une personne présentant un déficit métabolique, la neutralisation des acides ne pourra pas s’effectuer par les voies physiologiques. Les composés resteront dans l’organisme sous forme acide, puis seront neutralisés par les bases prélevées dans les tissus, notamment le tissu osseux, provoquant un effet fortement déminéralisant.

  • Petit-lait : yaourt, lait caillé, kéfir, fromage blanc
  • Fruits : moins le fruit est mûr plus il est acide
  • Baies rouges : groseille, cassis, framboise, fraise, mûre, argousier, prunelle
  • Agrumes : citron, pamplemousse, orange, mandarine
  • Pommes (cloche), cerises (griotte), prune, abricot, brugnon, reine-claude, ananas, kiwi
  • Fruits doux : melon, pastèque, raisin, prune, pêche, figue, mirabelle, mangue, grenade, kaki, jus de fruits, (perte de la pulpe)
  • Légumes acides : tomate (surtout cuite), rhubarbe, oseille, cresson, épinard, bette (surtout cuite)
  • Choucroute et légumes lactofermentés, vinaigre, condiments
  • Vin blanc, champagne, cidre, miel, sirop d’érable

La ration en aliments a:lcalins devrait représenter :
– 50% pour les personnes en équilibre acido-basique
– 60 à 80% pour les personnes en déséquilibre acido-basique

En outre, la consommation d’une eau riche en bicarbonat

es pendant une dizaine de jours par mois à raison d’1.5L par jour permet action désacidifiante renforcée.

Par une re-minéralisation

Les personnes en déséquilibre doivent effectuer régulièrement des cures de  compléments nutritionnels être riches en sels minéraux basiques d’acide faible : calcium, magnésium, vitamines du groupe B ( voir à ce sujet:  Le point sur les compléments alimentaires).

Par le drainage de l’organisme

L’utilisation de plantes diurétiques et  sudorifiques peuvent être bénéfiques. Celles-ci permettent  d’augmenter la sécrétion de sueur et donc de la quantité d’acides éliminés. Également, les saunas, hammam, bains chauds…sont efficaces.

Par des revitalisants

Les revitalisants alcalins comme la spiruline, l’algue bleue du lac klamath, le jus d’herbe d’orge, le ginseng bien dosé en ginsénosides, le germe de blé, l’huile de foie de morue peuvent avoir des effets positifs et dynamisants.

Par l’oxygénation

La pratique d’un exercice physique augmente le volume respiratoire et transforme les acides faibles par oxygénation.

La technique du bol d’air Jacquier est également

intéressante ainsi que de simples respirations profondes dans la journée.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s