Les douleurs musculaires, qu’elles soient d’origine sportives ou non peuvent être très invalidantes au quotidien.

Des remèdes naturels existent pour diminuer voire supprimer les douleurs.

UNE HUILE DE MASSAGE DÉCONTRACTANTE

Dans un flacon en verre teinté, mélanger :

  • 1 goutte d’ huile essentielle d’hélichyre italienne
  • 2 gouttes d’ huile essentielle  de gaulthérie couchée, de gaulthérie couchée,
  • 2 gouttes d’ huile essentielle de laurier noble
  • 2 gouttes d’ huile essentielle de lavandin super
  • 10 gouttes de macérat huileux d’arnica

Masser 3 fois par jour jusqu’à disparition de la douleur et maintenir le plus possible au chaud (bouillottes…) 

UNE ALIMENTATION ADAPTÉE

Une bonne alimentation va favoriser la rémission des douleurs musculaires  et évite l’accumulation des toxines en permettant à l’organisme de se régénérer.

Lors des phases de douleurs musculaires ou d’inflammations, il est nécessaire de limiter :

  • viandes (rouges en particulier)
  • aliments frits ;
  • sucres rapides ;
  • alcool ;
  • laitages ;
  • café.

Il faut également veiller à boire beaucoup d’eau de source ou mieux, y ajouter,  sous  des plantes dépuratives : bardane, bouleau blanc, cassis (feuilles), frêne, fumeterre, pissenlit, prêle sous forme de tisane.

DES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES EFFICACES

Différents remèdes peuvent être employés pour plusieurs types de douleurs musculaires, en voici quelques exemples :

  • de la vitamine C : 500 mg,  pour soulager les douleurs et récupérer suite à un effort intense.
  • des oligo-éléments en action anti-inflammatoire : 1 ampoule de cuivre le matin et 1 le soir
  • du silicium organique : 3 cuillères à soupe quotidiennes de G5.

UN BAIN AU SEL D’EPSOM

Le sel d’Epsom est principalement utilisé pour purifier l’organisme. Il permet en effet de dilater le canal cholédoque, qui évacue les déchets du foie, du pancréas et de la vésicule biliaire.

Dans un bain chaud, ajouter 200 grammes de sels d’Epsom et 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude.

DES CATAPLASMES D’ARGILE

L’argile attire les toxines pour les éliminer et présente des propriétés cicatrisantes et apaisantes .

Après l’avoir réhydraté l’argile en la faisant tremper dans de l’eau pendant une heure environ, étaler la pâte obtenue en couche épaisse sur un tissus et appliquer sur les zones concernées en cataplasmes. Renouveler l’application une fois que l’argile est sèche et chaude.

 

Attention néanmoins, lorsqu’il s’agit de lésions (claquage, déchirure, élongation..), le traitement est autre la structure musculaire est atteinte.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s